La République protège toutes les religions, sauf les chrétiens ?

La République protège toutes les religions, sauf les chrétiens ?

Monsieur le président,


Le mardi 13 janvier 2015, lors de votre discours d’hommage aux policiers tués par les terroristes islamistes, vous avez affirmé qu’il fallait « être intraitable envers les actes antisémites et les actes anti-musulmans ». Les chrétiens sont-ils des citoyens de seconde zone ? Au-delà de la discrimination que peuvent ressentir les chrétiens de toute confession en écoutant votre phrase, c’est un propos qui engage de facto à un laxisme politique et juridique envers les actes antichrétiens.


Qu’il s’agisse de profanation, de vandalisme, voire de violence verbale et physique, nous avons relevé en 2014 plus d’un acte antichrétien tous les deux jours sur le sol territoire Français. Sachant, de surcroit, que des milliers de chrétiens sont massacrés en raison de leur foi partout dans le monde, faisant du christianisme la confession la plus persécutée, nous vous demandons instamment de faire une déclaration publique pour manifester que la République est intraitable aussi envers les actes antichrétiens.


Nous réclamons ainsi une prise de conscience générale des services de l’État envers ce que subissent les chrétiens, les églises et le patrimoine religieux en France.



Veuillez recevoir, monsieur le président, mes meilleurs sentiments,